lundi 6 février 2012

Un acte d’amour



Je m'approche de toi. Mes doigts prennent tes mains. Elles sont chaudes, calmes, en attente, un peu tendues. Entends-tu le petit clac de la corde qui se déplie? Elle glisse sur ta peau, se pose dessus. Je la tends. Un tour, deux tours. Je te sens réagir. Je te regarde. Je prends possession de toi. Vas-tu te livrer ou batailler pour garder ton contrôle?

Je sens la douceur de ta peau frémissante. La corde t’envahit, t’agace, te contraint. Tu t’installes dans l’espace que je crée. Ta peau vorace happe, quémande tout contact avec mes doigts, ma présence, mon corps.  Le tient s’alanguit, cherche son équilibre au travers des tensions que j’installe. Viens, je t’emmène…

Voilà, ton regard vacille, ton souffle se ralentit. La corde poursuit sa route, trait d’union entre nous deux.  Nous sommes à l’unisson pour un beau voyage. Une douce énergie nous enveloppe. Nous décollons sur un tapis volant. Je sais que tous tes sens sont d’une extrême acuité. Paradoxale situation : plus la corde enveloppe, captive ton corps, plus ton cerveau jouit d’une liberté totale et carbure à 3000%.  La corde chante. Perte de l’espace-temps. L’extase s’installe et s’amplifie. Jouissons de son intensité magique, de sa vertu salvatrice.
Nous avons tout notre temps pour redescendre…


Merci à toutes les personnes qui m’ont accordée toute leur confiance pour emprunter ce chemin et qui m’ont emmenée dans ce si beau voyage.

En écrivant ce texte, j’avais en tête des photos prises par Serge Ricco  lors de la Cosy Party de 2009. Le modèle est Yusura Bush Watcher, quand à l’attacheuse si vous connaissez son nom faites le moi savoir que je puisse lui rendre hommage. Je n’ai pu retrouver dans mes photos cette intensité.
Alors, profitez !




































Aucun commentaire:

Publier un commentaire